top of page

Pablo Picasso t les masque africains

Pablo Picasso, le célèbre peintre espagnol, a été profondément influencé par l'art africain, en particulier les masques africains, au début du 20e siècle. Cette influence a joué un rôle majeur dans le développement de son style artistique révolutionnaire, connu sous le nom de "période africaine" ou "période nègre". Voici une brève histoire de la relation entre Picasso et les masques africains : Au début des années 1900, Picasso était déjà un artiste reconnu, mais il cherchait constamment de nouvelles sources d'inspiration pour évoluer artistiquement. En 1907, il visita une exposition ethnographique au Musée du Trocadéro à Paris. C'est là qu'il découvrit pour la première fois la collection de masques et d'artefacts africains. Ces objets exotiques l'ont profondément fasciné. Ce qui a particulièrement captivé Picasso dans les masques africains, c'étaient leur simplicité et leur abstraction. Contrairement à l'art européen traditionnel, les masques africains utilisaient des formes géométriques, des lignes épurées et des expressions faciales stylisées pour capturer l'essence des sujets. Cette approche résonnait avec Picasso et l'incita à repenser radicalement sa propre approche artistique.

Sous l'influence des masques africains, Picasso commença à expérimenter des formes géométriques et des déformations dans ses peintures. Son célèbre tableau "Les Demoiselles d'Avignon" (1907) est considéré comme le point de départ de sa période africaine. Les visages des femmes dans cette œuvre présentent des caractéristiques angulaires et des masques inspirés de l'art africain. Cette période a marqué un tournant décisif dans la carrière de Picasso et a ouvert la voie au développement du cubisme, un mouvement artistique majeur qu'il a cofondé avec Georges Braque.

Le cubisme était basé sur la déconstruction des objets en formes géométriques, ce qui reflétait l'influence durable des masques africains sur Picasso. En somme, l'histoire de Pablo Picasso et les masques africains témoigne de la capacité de l'art africain traditionnel à influencer et à inspirer des artistes occidentaux de renom, contribuant ainsi à l'évolution de l'art moderne au début du 20e siècle.






5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page